pratique


pratique

1. pratique [ pratik ] n. f.
• 1256; lat. practice, gr. praktikos
1Activités volontaires visant des résultats concrets (opposé à théorie ). Connaissance obtenue par la pratique. empirique, expérimental, pragmatique. « La pratique les a prémunis contre les chimères des théoriciens » (Taine). Dans la pratique, dans la pratique de chaque jour : dans la vie, le quotidien. En pratique : dans l'exécution. ⇒ concrètement (cf. En fait, en réalité). « Des dispositions belles en théorie, mais peu exécutables en pratique » (Chateaubriand).
2(Qualifié) Manière concrète d'exercer une activité (opposé à règle, principe). La pratique d'un art, d'une science, d'une technique. La pratique d'une profession. exercice. « nous n'avons ni la pratique militaire ni la compétence stratégique » (Hugo). La pratique de la navigation, d'un sport. La pratique d'une langue. usage. Manquer de pratique. expérience. Plusieurs années de pratique. Loc. Mettre en pratique. appliquer, concrétiser, exécuter, réaliser. Mettre en pratique une idée, un projet, une décision. Mise en pratique d'un principe.
3(XIVe) Dr. Procédure. Termes, style de pratique.
4Littér. Le fait de suivre une règle d'action (sur le plan moral ou social). Pratique de la dévotion, des commandements. observance. La pratique du bien. Spécialt La pratique religieuse ( pratiquer) . « Et l'esprit religieux [...] ? Oh ! de la pratique, rien au fond ! » (Zola).
5(XVIIe) Les pratiques : les exercices extérieurs de la piété. ⇒ observance; culte. « Une religion chargée de beaucoup de pratiques attache plus à elle qu'une autre qui l'est moins » (Montesquieu) .
6Une pratique, des pratiques : manière habituelle d'agir (propre à une personne, un groupe). ⇒ agissements, conduite, procédé. Une pratique courante, générale, répandue, universelle. coutume, 1. mode, usage. « Tout argument tiré d'une pratique ancienne et commune est faible » (Alain).
7Vx La pratique de (qqn), sa fréquentation habituelle. « Évite avec grand soin la pratique des femmes » (P. Corneille). La pratique du monde.
8(XVIe) Vx Le fait de se fournir chez un marchand, de recourir aux services de qqn. Donner sa pratique à un marchand.
Vieilli Clientèle. « La blanchisseuse soignait d'une façon particulière sa pratique de la rue des Portes-Blanches » (Zola). Client, cliente. Les pratiques d'une boutique, d'un magasin.
9Mar. Libre pratique : liberté de communiquer avec un port, pour les gens de mer qui ont fait une quarantaine.
10(1731) Vx Petit instrument utilisé par les montreurs de marionnettes pour changer leur voix. « un gazouillement joyeux produit à l'aide d'une pratique cachée dans sa bouche » (Nerval).
⊗ CONTR. Spéculation, théorie. pratique 2. pratique [ pratik ] adj.
• 1361; bas lat. practicus
1Qui concerne l'action, la transformation de la réalité extérieure par la volonté humaine. « Au lieu de cette philosophie spéculative qu'on enseigne dans les écoles, on en peut trouver une pratique » (Descartes). pragmatique. « prendre pour mes jugements pratiques le contre-pied exact de mes jugements théoriques » (Renan).
Exercices, travaux pratiques (T. P. [ tepe ]) :exercices d'application qui complètent l'enseignement théorique d'une matière. Travaux pratiques de chimie au labo.
2Qui concerne la vie matérielle, concrète; utilitaire. Conseils pratiques. Les détails pratiques du fonctionnement. « la poursuite des biens proprement spirituels, des valeurs non pratiques ou désintéressées » (Benda).
3Philos. Qui détermine la conduite; normatif. « Critique de la raison pratique », de Kant.
4Qui concerne le sens des réalités, l'aptitude à s'adapter aux situations concrètes et à défendre ses intérêts matériels. Intelligence pratique. Manquer, être dénué de tout sens pratique.
(XIXe ) (Personnes) Qui a le sens du réel, de ses intérêts pratiques. Un homme, une femme pratique. 1. positif.
5(fin XIXe) (Choses) plus cour. Ingénieux et efficace, bien adapté à son but. 1. commode, fonctionnel. Instrument, outil pratique. C'est pratique, très pratique. Cette revue « est rédigée d'une façon vraiment pratique » (Montherlant). Cette boîte n'est pas pratique à ouvrir. Le métro est pratique pour se déplacer.
⊗ CONTR. Théorique; abstrait, spéculatif. Idéaliste, sentimental. Incommode, malcommode.

pratique adjectif (bas latin practicus, du grec praktikos) Qui s'intéresse ou est relatif à l'application d'une discipline, d'une connaissance, ou qui vise directement à l'action concrète, par opposition à théorique : Exercices pratiques. Qui a le sens des réalités, qui se tire au mieux des problèmes concrets de l'existence : Avoir l'esprit pratique. Parfaitement adapté à l'usage qu'on en fait, qui présente un maximum d'avantages : Pour la ville, cette voiture est bien pratique. Qui offre le plus de facilité à quelqu'un, en particulier sur le plan de l'action : Elle habite près de son travail, c'est très pratique.pratique (synonymes) adjectif (bas latin practicus, du grec praktikos) Qui s'intéresse ou est relatif à l'application d'une discipline, d'une...
Synonymes :
- expérimental
Qui a le sens des réalités, qui se tire au...
Synonymes :
- matérialiste
- matériel
- réaliste
- terre à terre
Contraires :
- chimérique
- idéaliste
- rêveur
Parfaitement adapté à l'usage qu'on en fait, qui présente un...
Synonymes :
- aisé
Contraires :
pratique nom féminin (bas latin practice, du grec praktikê) Application, exécution, mise en action des règles, des principes d'une science, d'une technique, d'un art, etc., par opposition à la théorie : Connaître la pratique de la navigation. Exercice d'un métier, en particulier médical : Condamné pour pratique illégale de la médecine. Connaissance acquise par l'expérience, par l'action concrète : Avoir la pratique de la mer. Façon d'agir, conduite habituelle à un groupe : L'auto-stop est une pratique courante. Vieux. Clientèle, client : Les pratiques d'une boutique. Philosophie Chez Kant, domaine de la conduite morale, conçu comme la manifestation nécessaire de l'impératif moral. Pour Marx, ensemble des processus de travail par lesquels l'homme transforme la nature au travers de son organisation sociale. Théâtre Petit instrument de fer-blanc que les montreurs de marionnettes se mettent dans la bouche pour se donner une voix criarde. ● pratique (citations) nom féminin (bas latin practice, du grec praktikê) Joseph Joubert Montignac, Corrèze, 1754-Villeneuve-sur-Yonne 1824 Il y a des gens qui n'ont de la morale qu'en pièce ; c'est une étoffe dont ils ne se font jamais d'habit. Pensées Antoine François Prévost d'Exiles, dit l'abbé Prévost Hesdin 1697-Courteuil, près de Chantilly, 1763 On se demande la raison de cette bizarrerie du cœur humain, qui lui fait goûter des idées de bien et de perfection, dont il s'éloigne continuellement dans la pratique. Histoire du chevalier Des Grieux et de Manon Lescaut Euripide Salamine 480-Pella, Macédoine, 406 avant J.-C. Nous avons la notion et le discernement de l'honnête, mais ne le mettons pas en pratique. Hippolyte, 380 (traduction Méridier) pratique (expressions) nom féminin (bas latin practice, du grec praktikê) En pratique, dans la pratique, en fait, pratiquement (par opposition à en théorie) : Ce cas est prévu, mais, en pratique, il ne se produit jamais. Mettre en pratique un principe, une théorie, les appliquer à son action, les traduire en actes. Pratique religieuse, observation des devoirs du culte (pour les catholiques : messe dominicale, communion pascale). ● pratique (synonymes) nom féminin (bas latin practice, du grec praktikê) Application, exécution, mise en action des règles, des principes d'une...
Synonymes :
- exécution
- expérimentation
- réalisation
Connaissance acquise par l'expérience, par l'action concrète
Synonymes :
- expérience
Façon d'agir, conduite habituelle à un groupe
Synonymes :
- procédé

pratique
n. (Haïti) Client régulier; commerçant chez lequel on a l'habitude de s'approvisionner. Pratique, achetez donc mes bananes!
Non pratique, elles sont trop chères.
————————
pratique
n. f.
d1./d Activité tendant à une fin concrète (par oppos. à théorie). Savoir tiré de la pratique.
Mettre une idée en pratique, la mettre à exécution, la réaliser.
En pratique: en réalité, en fait.
|| Application des règles et des principes d'un art, d'une science, d'une technique. La pratique de l'architecture.
d2./d Fait de pratiquer une activité, de s'y adonner habituellement, régulièrement. La pratique d'un sport.
|| Expérience, habitude que cet exercice régulier permet d'acquérir. Avoir la pratique des affaires.
Ensemble de procédés, de tours de main; savoir-faire. Pratique difficile à acquérir.
d3./d Observance d'une règle de conduite, d'un ensemble de prescriptions morales ou philosophiques. La pratique religieuse.
|| (Plur.) Actes extérieurs de soumission aux règles liturgiques; actes de piété. La foi et les pratiques.
d4./d Usage, coutume. C'est la pratique du pays.
————————
pratique
adj.
d1./d Qui a trait à l'action, à la réalisation concrète (par oppos. à théorique, à spéculatif). Quelles sont les conséquences pratiques de cette hypothèse?
|| Travaux pratiques: exercices d'application, par oppos. aux cours théoriques. (Abrév. cour.: T.P.)
d2./d Qui vise à l'utile. Mon point de vue était essentiellement pratique.
|| Qui a le sens des réalités, qui sait s'y adapter, en tirer profit. Un esprit, un homme pratique.
d3./d Bien adapté à sa fonction. Un petit système très pratique.

I.
⇒PRATIQUE1, subst. fém.
I. A.Au sing. Activité qui vise à appliquer une théorie ou qui recherche des résultats concrets, positifs. La contemplation, la spéculation, la théorie et la pratique; préférer la pratique à la théorie; plus simple en théorie qu'en pratique. L'autre illusion (...) vient, elle aussi, de ce que nous transportons à la spéculation un procédé fait pour la pratique (BERGSON, Évol. créatr., 1907, p.273). Le démenti que la pratique infligeait à la théorie (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p.118).
Dans la pratique. Dans le domaine concret, de l'expérience. La vraie science est celle qui est efficace dans la pratique (BLONDEL, Action, 1893, p.360). Vous essayez de faire passer dans la pratique des idées qui n'existent plus dans les endroits mêmes où ces idées ont pris naissance (BARRÈS, Cahiers, t.8, 1910, p.172).
En pratique. En fait, en réalité, concrètement. En théorie et en pratique. Et en pratique, que ferai-je? C'est avec un effroi indicible que je vois approcher la fin des vacances, époque où je devrai nécessairement traduire par les actes les plus décisifs l'état intérieur le plus indéterminé (RENAN, Souv. enf., 1883, p.389). Paris avait fait une telle consommation de l'adultère, en imagination et en pratique, qu'il commençait à sembler insipide (ROLLAND, J.-Chr., Foire, 1908, p.744). L'humanisme socialiste sait fort bien en pratique que rien de grand ne se fait que par la souffrance et le sacrifice; mais il ne reconnaît cette loi qu'à l'égard des grandes oeuvres collectives (MARITAIN, Human. intégr., 1936, p.67).
Homme de pratique. Homme qui a l'habitude de l'action, qui recherche dans l'action des résultats concrets et positifs. Cinquante ans de révolution en France avaient donné aux hommes de pratique la facilité de réorganiser des gouvernements, et aux hommes de théorie l'habitude de ressemeler des chartes, de préparer les machines et les bers avec lesquels s'enlèvent et sur lesquels glissent ces gouvernements (CHATEAUBR., Mém., t.3, 1848, p.608).
B. —[Avec un déterm. exprimé ou sous-entendu]
1. Fait d'exercer une activité particulière, de mettre en oeuvre les règles, les principes d'un art ou d'une technique. La pratique d'une langue, d'un métier, d'un sport; la pratique des affaires, du pouvoir; une longue pratique, une pratique insuffisante. La pratique du travail a appris aux ouvriers que c'est par la voie du patient apprentissage qu'on peut devenir un vrai compagnon (SOREL, Réflex. violence, 1908, p.50). Michel-Ange disait qu'il n'y a point de grand artiste sans quelque pratique de l'architecture (ALAIN, Beaux-arts, 1920, p.181).
Loc. verb. Avoir la pratique de qqc. Être familiarisé avec, avoir l'expérience de. Les personnes qui ont la connaissance et la pratique du hachish sentent quelquefois, au bout d'une demi-heure, les premiers symptômes de l'invasion (BAUDEL., Paradis artif., 1860, p.335). Le général, qui avait la pratique des annuaires et emmagasinait dans sa grosse tête tous les renseignements utiles (A. FRANCE, Lys rouge, 1894, p.9). Une jeune physicienne ayant quelque pratique de la radioactivité se présenta en 1943 à l'université de Columbia à New York où, avait-elle appris, on cherchait des techniciens de sa spécialité (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p.41).
Mettre en pratique qqc.; mise en pratique de qqc. Mettre en application, à exécution; mise en application, à exécution. Mettre en pratique une idée, un projet, une théorie. On sortait de la terrible insurrection du mois de juin et on était persuadé que la victoire des ouvriers parisiens aurait amené, sinon une mise en pratique du communisme, du moins de formidables réquisitions imposées aux riches en faveur des pauvres (SOREL, Réflex. violence, 1908 p.74). Il n'y a, dans nos efforts, nos projets, parfois nos prétentions, aucune menace pour personne, mais bien la mise en pratique de la coopération (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p.633).
En partic. Savoir-faire, compétence résultant de l'exercice habituel d'une activité. Avoir de la pratique. Tout novices que nous fussions dans la pratique de la mer, nous sentions la difficulté d'une pareille manoeuvre par un coup de vent (LAMART., Confid., Graziella, 1849, p.160). Passavant craignait d'aller trop vite. Il manquait de pratique (GIDE, Faux-monn., 1925, p.1172).
2. PHILOS. (marxiste). ,,Activité politico-sociale visant à la transformation de la réalité socio-économique`` (FOULQ. Sc. soc. 1978). La pratique ne s'identifie pas à la seule activité productrice. (...) Althusser a généralisé à toutes les formes de la pratique la structure formelle du mode de production, mais on peut discuter cette généralisation (Marxisme 1982).
3. DR. Synon. vx de procédure. Termes, style de pratique. (Dict. XIXe et XXes.).
4. Fait de suivre une règle d'action, d'y conformer sa conduite (dans le domaine moral et social). Pratique du bien, de la solidarité, de la vertu. Reconnaître les droits d'abord, et progressivement l'existence et la valeur d'autrui, par la pratique du sacrifice et du renoncement (MOUNIER, Traité caract., 1946, p.555). La religion s'acheminait progressivement sinon vers une philosophie de l'esprit, du moins vers une doctrine et une pratique de la spiritualité pure (J. VUILLEMIN, Essai signif. mort, 1949, p.225):
1. C'est, d'ailleurs, un fait connu que le culte de l'âge va en s'affaiblissant avec la civilisation. Si développé jadis, il se réduit aujourd'hui à quelques pratiques de politesse, inspirées par une sorte de pitié.
DURKHEIM, Divis. trav., 1893, p.280.
Domaine relig. Observance des prescriptions d'une religion.
♦[Suivi d'un compl. déterminatif] Fait d'accomplir une démarche ou d'observer une prescription. La pratique de la communion; la pratique du maigre.
Au plur. Actes extérieurs de la piété, de la dévotion. Pratiques et croyances. Chaque cité avait son recueil de prières et de pratiques qu'elle tenait fort secret (FUSTEL DE COUL., Cité antique, 1864, p.189). Sans doute, si l'on entend par religion un ensemble de dogmes imposés et de pratiques extérieures, alors je l'avoue, je ne suis pas religieux (RENAN, Avenir sc., 1890, p.483). J'ai le sentiment aigu de l'hypocrisie qu'il y aurait à essayer de réconcilier une vie de plaisir et les pratiques religieuses (GREEN, Journal, 1944, p.105).
5. POL. Pratique constitutionnelle. ,,Orientation particulière donnée par les pouvoirs publics dans l'application des dispositions de la constitution`` (DEBB.-DAUDET Pol. 1978). La pratique constitutionnelle peut parfois s'éloigner de l'esprit du texte sans en constituer une violation (DEBB.-DAUDET Pol. 1978).
C. —1. Manière habituelle d'agir, comportement habituel. Pratique constante, habituelle; pratique courante, générale, répandue, universelle; pratique abusive, désastreuse, déshonnête, discutable, ignoble, illicite, odieuse; pratique d'antan. La grève est entrée dans la pratique de la classe ouvrière (JAURÈS, Ét. soc., 1901, p.108). Joseph, avec la pointe de son ongle auriculaire, s'arrache d'entre les dents des fils de nourriture. Il les regarde et les mange. Cette pratique a le pouvoir d'exaspérer notre père (DUHAMEL, Terre promise, 1934, p.180).
♦[Avec un compl. désignant une activité] La pratique de la torture. De nombreux échantillons de nos musées archéologiques attestent, dans le nord de la Gaule, la pratique de recouvrir de feuilles métalliques les diverses parties de la roue (VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921, p.226). La pratique du flambage pour la stérilisation des objets solides (J. ROSTAND, Genèse vie, 1943, p.168).
Au plur., parfois péj. Synon. de agissements. Pratiques du banditisme. Il faut étudier dans ses détails l'histoire administrative et financière de l'Ancien Régime pour comprendre à quelles pratiques violentes ou déshonnêtes le besoin d'argent peut réduire un gouvernement doux (TOCQUEVILLE, Anc. Rég. et Révol., 1856, p.182):
2. D'ordinaire, les hommes exercent des métiers de maquignon, de vétérinaire et de tondeur de mulets; ils y joignent l'industrie de raccommoder les poêlons et les instruments de cuivre, sans parler de la contrebande et autres pratiques illicites.
MÉRIMÉE, Carmen, 1847, p.74.
PEINT. (Tracer, peindre) de pratique. En suivant des formules convenues. Synon. de routine. [Chez les peintres de marine] les cordages [des vaisseaux] sont des lignes tracées à la hâte et de pratique: ils sont là pour mémoire et semblent ne pouvoir servir à rien (DELACROIX, Journal, 1855, p.403).
SOCIOL. Pratique sociale. Comportement habituel d'un individu ou d'un groupe. Analyser sociologiquement une pratique sociale quelconque revient à expliquer cette situation apparemment contradictoire où l'on peut dire que toute pratique sociale est le produit de régularités objectives (...) alors que chaque pratique sociale présente des caractéristiques différentes d'un individu à l'autre (THINÈS-LEMP. 1975).
2. Au plur., vieilli. Activités secrètes avec des personnes d'un parti contraire. Synon. intelligences, intrigues, menées. Faire de sourdes pratiques (Ac.).
II. —[Corresp. à pratiquer B]
A. —1. Fréquentation habituelle (d'une personne, d'un lieu). Synon. plus usuel habitude. La pratique des hommes, du monde. Vous avez la pratique des âmes et je n'ai rien à vous apprendre sur ce point (BLOY, Journal, 1907, p.354). Un gué de pureté s'ouvrait devant lui dans la place Pigalle. Fontranges avait peu de pratique de ces lieux (GIRAUDOUX, Bella, 1926, p.121).
2. Vieilli. Fait de se fournir habituellement chez un commerçant, de recourir aux services d'un artisan, d'un médecin, d'un homme de loi; p.méton., clientèle (v. ce mot II B). Vous me servez mal, vous n'aurez plus ma pratique (Ac. 1835-1935). Il nous apparut bien vite que le marquis de Fonfreyde était un client détestable et que sa pratique menaçait de nous coûter fort cher (DUHAMEL, Désert Bièvres, 1937, p.170).
Au sing. à valeur coll. La pratique. La clientèle habituelle (v. clientèle I B). Rocambole tenait le débit de boissons, allumait la pratique en trinquant avec elle (PONSON DU TERR., Rocambole, t.1, 1859, p.540).
Une, des pratiques. Un, des clients habituel(s). Au reste, dit Murger, vous savez que deux des meilleures pratiques de la Farcy, c'étaient Constance et X... (GONCOURT, Journal, 1857, p.409). Il avait plu trois jours, les pieds des pratiques semblaient avoir apporté dans le magasin toute la boue du quartier (ZOLA, Assommoir, 1877, p.731).
3. Vieilli, pop. Mauvais sujet, fripouille. Un maquignon de Montivilliers lui cria: «Allons, allons, vieille pratique, je la connais ta ficelle!» (MAUPASS., Contes et nouv., t.1, Ficelle, 1883, p.129).
B.MAR. Libre pratique. ,,Autorisation d'entrer au port donnée à un navire ayant une patente de santé nette`` (LE CLÈRE 1960). Les matelots (...) subirent longtemps toutes les interrogations du bureau de Santé (...) et enfin nous fûmes admis en libre pratique à huit heures (STENDHAL, Mém. touriste, t.2, 1838, p.404).
III. —Petit instrument de métal que les montreurs de marionnettes se mettent dans la bouche pour changer leur voix. On nous offre des instruments de toutes les formes, les plus inattendus, les plus extraordinaires; des pratiques pour voix de polichinelles, des sifflets pour chiens, des trompettes (LOTI, Mme Chrys., 1887, p.246). On me fait dire une phrase dans un phonographe, et la phrase que je dis, l'instrument magique la répète à mon oreille, la répète aux oreilles de la princesse, de Lavoix, etc., —mais comme s'il y avait la pratique de Polichinelle dans ma voix (GONCOURT, Journal, 1889, p.988).
REM. Pratiquoire, subst. masc., rare. Livre sur lequel on inscrit les pratiques pieuses observées. Ce pratiquoire (...) est comme une sorte de carnet de bourse, de grand livre: les comptes de Lucette avec le ciel! On inscrit là-dessus chaque jour les mortifications, les pratiques pieuses (...), les sacrifices offerts à Dieu (ARÈNE, Veine argile, 1896, p.137).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. a) 1256 «application des principes, des règles (p.oppos. à théorie)» (ALDEBRANDIN DE SIENNE, Régime du corps, éd. L. Landouzy et R. Pépin, 6, 27); b) 1527 «savoir-faire» (Pronostication de Songecreux ds Rec. de poésies fr. des XVe et XVIes., t.12, p.175); c) 1547 (MARTIN, Architecture de Vitruve, p.130: de la practique pour faire les horloges); d) 1588 mettre en pratique (MONTAIGNE, Essais, III, 9, éd. P. Villey, t.2, p.957); 2. fin XIVes. «expérience qu'une personne a dans un métier, un art» (EUSTACHE DESCHAMPS, OEuvres, éd. Queux de Saint-Hilaire, t.1, p.244); 1732 peindre de pratique (CAYLUS, Conf., Jouin, p.371 ds BRUNOT t.6, p.782); 3. a) 1441 cour de pratique «juridiction» (Journal d'un bourgeois de Paris, éd. Tuetey, p.360); b) ca 1465 gens de pratique «gens de justice» (H. BAUDE, Vers, éd. J. Quicherat, p.21); 4. a) ca 1465 «façon d'agir» (ID., ibid., p.76); b) 1470 plur. [empl. en pol.] (Lettres de Louis XI, IV, 157 ds BARTZSCH, p.154); c) 1681 «actes extérieurs relatifs au culte» (BOSSUET, Hist., II, 5 ds LITTRÉ); 5. a) 1524 «clientèle» (P. GRINGORE, Blazon ds OEuvres, éd. A. de Montaiglon et Ch. d'Héricault, t.1, p.323); b) 1826 arg. «homme débauché» (RIEUZI d'apr. LARCH. 1878); 6. 1561 «petite passementerie» (B. archéol. du comité des travaux hist., 1890, p.17); 7. 1580 «fréquentation habituelle» (MONTAIGNE, Essais, I, 26, éd. citée, t.1, p.156); 8. 1609 mar. (BEAULIEU-PERSAC, Mém., éd. Ch. de la Roncière, p.44: ... demander la pratique, qui est la liberté de mettre pied à terre); 9. 1731 sifflet-pratique «instrument du montreur de marionnettes» (d'apr. Lar. 19e); 1771 pratique «id.» (Trév.); 1798 il a avalé la pratique de Polichinelle (Ac.). Empr. au subst. lat. chrét. practice, «la vie pratique, la conduite, par opposition à la contemplation» (v. BLAISE Lat. chrét.), empr. au gr. fém. substantivé de l'adj. , v. pratique2. Fréq. abs. littér.:2384. Fréq. rel. littér.:XIXes.: a) 2526, b) 3373; XXes.: a) 3859, b) 3854. Bbg. BECKER 1970, p.47, 211, 332. —HOTIER Cirque 1973 [1972], p.122. —QUEM. DDL t.1, 19.
II.
⇒PRATIQUE2, adj.
A. —1. Qui concerne l'action, l'intervention de la volonté humaine sur le réel pour le transformer (p.oppos. à spéculatif, théorique). Morale, philosophie pratique; méthode pratique. [Quitter] la spéculation littéraire ou philosophique, pour entrer dans le domaine des applications pratiques et des réalités de la vie (COURNOT, Fond. connaiss., 1851, p.444). Tous les jugements pratiques énoncent que quelque chose est «à faire» et non «existant» (RICOEUR, Philos. volonté, 1949, p.45). V. art ex. 7:
♦ La deuxième période [dans l'évolution des sciences], que nous appellerons logique, commence au moment où les lois des phénomènes sont trouvées et où la science apparaît. Alors l'empirisme disparaît, les déductions pratiques se déduisent logiquement des notions théoriques et l'application prend un essor immense.
Cl. BERNARD, Princ. méd. exp., 1878, p.177.
Travaux pratiques (abrév. T.P.). Exercices d'application d'un enseignement théorique. Chef de travaux pratiques. J'étais à l'Institut, il y a dix jours environ, quand Sénac est arrivé. Les cours et les travaux pratiques allaient reprendre. Je préparais l'installation des élèves (DUHAMEL, Maîtres, 1937, p.100).
2. Parfois péj.
a) Qui a un caractère concret et utilitaire. Inventions, recettes pratiques; considérations, modalités pratiques; tirer des conséquences pratiques de qqc. Le capitaine Puche marchait à pied à côté de sa compagnie, mais tout en marchant, il donnait des conseils pratiques sur la manière d'ouvrir les boîtes de singe (BENJAMIN, Gaspard, 1915, p.39). Chez les primitifs, la coutume exigeait que le chef fût sacrifié quand il devenait trop vieux (...). Cela se faisait avec une grande politesse et sous des prétextes religieux, mais l'objet réel était pratique (MAUROIS, Dialog. commandement, 1924, p.177). Enseigner c'est expliquer. Et ce qui est pratique au plus haut point, c'est de comprendre au plus haut point. Ce qui est pratique, c'est la théorie (ALAIN, Les 101 propos d'Alain, 3e série, 239 ds FOULQ.-ST-JEAN 1962).
b) Qui appartient au quotidien. Un homme de science ne peut s'embarrasser aux détails pratiques de la vie (FLAUB., Mme Bovary, t.2, 1857, p.125).
B.PHILOS. ,,Qui détermine normativement l'action morale`` (THINÈS-LEMP. 1975).
C. —[En parlant d'une pers.] Parfois péj. Qui a le sens des réalités, qui sait agir efficacement et selon ses intérêts. Dans huit jours elle possédera un autre promis qui la lâchera au bout de trois mois, pas assez rusée pour retenir les gars, pas assez pratique pour se faire épouser (COLETTE, Cl. école, 1900, p.244). Les gens pratiques réclament seulement de nous le moyen de gagner de l'argent (H. POINCARÉ, Valeur sc., 1905, p.137). Comme beaucoup d'hommes de sa génération, Lewis est à la fois pratique et fou, positif et névrosé (MORAND, Lewis, 1924, p.91).
[P. méton.] Intelligence, sens pratique. Ce cerveau pratique, fermé de tout temps aux symboles et au langage de la poésie, avait compris pour la première fois certaines expressions légendaires, telles que lettres de feu, colonne en marche (LACRETELLE, Hts ponts, t.3, 1935, p.230). Le génie est l'extrême pointe du sens pratique (COCTEAU, Poés. crit. I, 1959, p.138).
D. —Qui est ingénieux, efficace, bien conçu. Synon. commode. —Cette eau a des malices terribles. —Non, elle a pas plus de malice que les autres eaux (...) dors, fous-moi la paix. —Il faudrait quand même, je crois surveiller toutes ces eaux libres. Ça n'a pas l'air bien pratique tout ça. —Rien n'est pratique. L'important c'est de dormir, fous-moi la paix (GIONO, Batailles ds mont., 1937, p.197).
E.MAR., vieilli. Marin, pilote pratique. Marin, pilote qui connaît bien les dangers et les mouillages d'un secteur. Un pilote, un marin pratique de quelque passage (Ac. 1835-1935). Les pêcheurs anglo-américains (...) sont pratiques de ces côtes (FREYCINET, Voy. autour du monde, 1826, p.268).
Empl. subst. masc. Désormais, munis chacun d'un pratique du pays, nous suivons la côte de très près (DUMONT D'URVILLE, Voy. Pôle Sud, t.4, 1842, p.95).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. a) Ca 1370 «qui a rapport à l'action, à l'application (p.oppos. à disciplines et sciences spéculatives)» (ORESME, Ethiques, éd. A. D. Menut, t.1, p.190: arts pratiques); b) 1793 tirer des conséquences pratiques (ROBESP., Discours, Constit., t.9, p.498); c) 1831 sens pratique (MICHELET, Hist. romaine, t.1, p.32); 2. a) 1542 (d'une pers.) être pratic de «connaître par expérience» (DEROZIERS, tr. Dion Cassius, l. LVIII, ch. 125 ds HUG.); b) 1547 pratiq en «qui connaît bien quelque chose, expérimenté en quelque chose» (J. MARTIN, Architecture de Vitruve, 1er livre, Ai: pratiq en Medecine). Empr. au gr. «agissant, actif, habitué ou propre à agir, efficace», bien att. chez Aristote et Platon, latinisé dans le b. lat. practicos, practicus «qui concerne l'action» (déb. du IVes., v. A. SOUTER, A Glossary of later latin). Fréq. abs. littér.:2249. Fréq. rel. littér.:XIXes.: a) 2387, b) 3167; XXes.: a) 3590, b) 3671.

1. pratique [pʀatik] n. f.
ÉTYM. 1256; du lat. practice, grec praktikos.
———
I
1 Activités volontaires visant des résultats concrets, positifs (opposé à théorie). Action, expérience; 2. pratique (→ Méthode, cit. 1, Descartes). || La pratique et la contemplation (→ Attacher, cit. 75), l'idéologie (cit. 9). || La pratique procède avec plus de lenteur que les théories (→ Habile, cit. 5). || Connaissance obtenue par la pratique. Empirique (cit. 6); expérimental, pragmatique.La théorie et la pratique, en matière (cit. 23) de révolution. Praxis.
1 (…) la différence des esprits des hommes (…) fait goûter aux uns les choses de spéculation et aux autres celles de pratique (…)
La Bruyère, Disc. sur Théophraste.
2 En France, on ne s'est presque jamais occupé des vérités abstraites que dans leur rapport avec la pratique. Perfectionner l'administration, encourager la population par une sage économie politique, tel était l'objet des travaux des philosophes, principalement dans le dernier siècle.
Mme de Staël, De l'Allemagne, I, XIV.
3 La pratique les a prémunis (les Anglais) contre les chimères des théoriciens; ils ont éprouvé par eux-mêmes combien il est difficile de mener et de contenir les hommes. Ayant manié la machine, ils savent comment elle joue, ce qu'elle vaut, ce qu'elle coûte (…)
Taine, les Origines de la France contemporaine, t. II, II, p. 119.
(1656). || Dans la pratique (→ Connaître, cit. 11), dans la pratique de chaque jour (→ Ascèse, cit. 5) : dans la vie.En pratique. || En théorie et en pratique.
4 (…) on a raison, dans l'École, de dire que les vertus sont des habitudes; car, en effet, on ne manque guère, faute d'avoir, en théorie, la connaissance de ce qu'on doit faire, mais seulement faute de l'avoir en pratique, c'est-à-dire faute d'avoir une ferme habitude de la croire.
Descartes, Correspondance, 15 sept. 1645.
2 (XIIIe). || La pratique de qqch., une pratique. Manière concrète d'exercer une activité (opposé à règle, principe). Apprentissage, perfectionnement. || La pratique d'un art (cit. 61), d'une science, d'une technique, d'un métier, d'une profession. || La pratique de la mer, de la navigation. || La pratique des sports (→ Mesurer, cit. 9), de la natation (→ Immersion, cit. 3). Pratiquant. || Gestes inculqués par une longue pratique (→ Génération, cit. 18). || Pratique machinale. Routine.Avoir la pratique de… Connaître (s'y connaître), expérience. || Se rendre une activité familière par la pratique. Familiariser (se). || Une pratique consommée (cit. 8).Par ext. Expérience vécue. || Des sensations dont ils n'ont aucune pratique personnelle (→ Éprouver, cit. 28).
5 (…) nous n'avons ni la pratique militaire ni la compétence stratégique qui autorisent un système (…)
Hugo, les Misérables, II, I, III.
6 Ce sage et juste milieu qui, en France, a toujours été plutôt à l'état de vœu, de regret ou d'espérance, qu'à l'état de pratique réelle, avait pourtant quelque ombre d'effet et de coutume dans le pouvoir attribué au Parlement (…)
Sainte-Beuve, Causeries du lundi, 20 oct. 1851.
Philos. Ensemble des activités, des champs d'activité humaine. || Pour le matérialisme dialectique, la pratique ( Praxis) est conditionnée par les données matérielles et historiques; c'est elle qui produit la théorie. || Pratique sociale : ensemble des pratiques liées dialectiquement à l'intérieur d'une formation sociale dans une situation historique donnée. || Pratique technique. || Pratique politique, entraînant la transformation des rapports sociaux. || Pratique empirique : rapport entre pratique technique et pratique politique, dans une société donnée. || Pratique idéologique : transformation des états de conscience. || Pratique théorique (Althusser) : transformation des produits idéologiques en connaissances théoriques.
(1626, d'Aubigné). Mettre en pratique. || Mettre en pratique une idée, un projet. Exécution, œuvre. || Ses idées ne sont pas encore mises en pratique.
7 (…) la ligne (les régiments de ligne), par son espèce de neutralité d'abord, et ensuite par sa défection, acheva le mal que des dispositions belles en théorie, mais peu exécutables en pratique, avaient commencé.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. V, p. 199.
3 (1580). Dr. (Vx). || La pratique. Procédure. || Termes de pratique, style de pratique.
8 Il faut bien, pour parler ainsi, que vous ayez étudié la pratique.
Molière, Monsieur de Pourceaugnac, II, 10.
Acte de procédure (Boileau, le Lutrin, V).
4 Littér. Le fait de suivre une règle d'action (spécialt sur le plan moral ou social). || L'esprit et la pratique de la politesse (→ Attacher, cit. 108). || Pratique de la dévotion (cit. 2); des commandements (cit. 6), des lois morales (→ Ascétisme, cit. 5), des maximes (→ Imprimer, cit. 5), des prescriptions (→ Expiatoire, cit. 1).La pratique du bien (→ Fondement, cit. 7), des vertus (→ Ennui, cit. 26; et aussi dessiner, cit. 3, par ext.). || La pratique de la charité… Exercice.Mettre une méthode, un procédé en pratique. Action, application; appliquer (→ Intention, cit. 2).
9 Pour ce noble dessein, j'ai cru mettre en pratique
Tout ce que peut trouver l'humaine politique (…)
Molière, l'École des femmes, IV, 7.
(1679). || La pratique religieuse (→ ci-dessous, 5. : les pratiques). Pratiquer.
10 Et l'esprit religieux, dans nos campagnes ? — Oh ! de la pratique, rien au fond ! répondit négligemment Hourdequin.
Zola, la Terre, II, V.
5 (1683). || Les pratiques : les exercices extérieurs de la piété, de la dévotion religieuse. Observance; culte (→ Dévot, cit. 8; enfermer, cit. 10). || Pratiques et croyances (cit. 13). || Pratiques de la dévotion (→ Direction, cit. 3; exhorter, cit. 2). || Les pratiques de la piété (→ Fille, cit. 14; pieux, cit. 2). || Pratiques extérieures (→ Irréligion, cit. 2). || Les pratiques ordinaires et des superstitions (→ Médaille, cit. 9).
11 Une religion chargée de beaucoup de pratiques attache plus à elle qu'une autre qui l'est moins; on tient beaucoup aux choses dont on est continuellement occupé : témoin l'obstination tenace des mahométans et des juifs, et la facilité qu'ont de changer de religion les peuples barbares et sauvages qui (…) ne se chargent guère de pratiques religieuses.
Montesquieu, l'Esprit des lois, XXV, II.
12 Toutes les pratiques, si minutieuses et si peu comprises que le catholicisme ordonne, sont autant de digues nécessaires à contenir les tempêtes du mauvais esprit. Obtenez donc de madame votre fille qu'elle accomplisse tous ses devoirs religieux et nous la sauverons (…)
Balzac, la Muse du département, Pl., t. IV, p. 207.
13 (…) elle imita toutes les pratiques de Virginie, jeûnait comme elle, se confessait avec elle.
Flaubert, Trois contes, « Un cœur simple », III.
6 (1580). || Une, des pratiques. Manière habituelle de faire, de procéder (propre à une personne ou à un groupe). Agissements, conduite, façon (d'agir), procédé. || La peine de mort, ignoble et intolérable pratique (→ Abolir, cit. 3; attacher, cit. 40). || Une pratique courante, générale (→ Navire, cit. 12), répandue, universelle. Coutume, 1. mode, usage. || Pratique habituelle, constante. Habitude (→ Clandestin, cit. 2; espion, cit. 4; immodéré, cit. 6).Pratiques odieuses (→ Appartement, cit. 6). || Les pratiques du monde (→ Louange, cit. 1). || Toutes les pratiques employées par les femmes (→ Maquillage, cit. 1).
14 (…) lorsque, dans les tribunaux laïques, on voulut changer de pratique, on prit celle des clercs, parce qu'on la savait; (…) car, en fait de pratique, on ne sait que ce que l'on pratique.
Montesquieu, l'Esprit des lois, XXVIII, XL.
15 Tout argument tiré d'une pratique ancienne et commune est faible. On raisonne trop souvent comme si l'esclavage, la torture, le fouet, la guerre étaient des moyens auxquels les hommes se sont arrêtés parce qu'ils ne pouvaient pas assurer l'ordre autrement.
Alain, Propos, 28 oct. 1921, Fausses perspectives du progrès.
Loc. (1732). Peindre de pratique, d'après des formules figées. Routine.
Vx. Travail, occupation. — ☑ Loc. fam. Donner de la pratique à qqn, du tracas.
7 Vx (langue class., au plur.). Vieilli. Activités secrètes, souterraines; intrigues, menées (→ Ameuter, cit. 1; 1. ménager, cit. 14).
———
II
A
1 Vx (langue class.). || La pratique de qqn, sa fréquentation habituelle. Commerce (→ Amitié, cit. 4). Absolt. La société. || « Loin de toute pratique », dans la solitude (Molière, l'École des femmes, I, 1).La pratique du monde, des hommes. Fréquentation, habitude.
16 Évite avec grand soin la pratique des femmes.
Corneille, l'Imitation de J.-C., I, 552.
2 (1588, Montaigne). Vx (en usage jusqu'au déb. XXe). Le fait de se fournir chez un marchand, de recourir aux services d'un homme de loi, d'un médecin. || Donner sa pratique à un marchand. || Vous perdrez ma pratique.
17 Si vous pouvez me donner à moi de bonne crème et des œufs frais, vous aurez ma pratique (…)
Balzac, l'Initié, Pl., t. VII, p. 363.
3 Vieilli. Clientèle. Achalandage, clientèle (→ Étalage, cit. 1; oublieur, cit.).La pratique d'une étude d'avoué, de notaire.
18 La blanchisseuse soignait d'une façon particulière sa pratique de la rue des Portes-Blanches (…)
Zola, l'Assommoir, t. I, VI, p. 243.
4 N. f. Vieilli. || Une pratique : un client, une cliente. Acheteur, client (→ Désarroi, cit. 2; louage, cit. 1). || Les pratiques d'une boutique, d'un commerce, d'un magasin.Loc. Vx. Attendre pratique.REM. La substitution de client à pratique au XIXe s. s'est longtemps heurtée à l'hostilité des puristes.
19 Quand le client (tel est le mot élégant substitué par Marius à l'ignoble mot de pratique)… apparaît sur le seuil, Marius lui jette un coup d'œil (…)
Balzac, les Comédiens sans le savoir, Pl., t. VII, p. 41.
19.1 Et puis, du matin au soir, les pratiques mécontentes affluaient de plus belle à la maison, et elles parvenaient jusqu'au vieil horloger, qui ne savait laquelle entendre.
« Cette montre retarde sans que je puisse parvenir à la régler ! disait l'un.
Celle-ci, reprenait un autre, y met un entêtement véritable, et elle s'est arrêtée, ni plus ni moins que le soleil de Josué ! »
J. Verne, Maître Zacharius, p. 150.
5 (1826). Vx. || Une pratique : une fripouille (Maupassant, Courteline, in G. L. L. F.).
B (Déb. XVIIIe). Mar. || Libre pratique : liberté de communiquer avec un port (en particulier, pour les gens de mer qui ont fait une quarantaine).
———
III (1731). Vx. Petit instrument utilisé par les montreurs de marionnettes pour changer leur voix.
20 (…) il (un vendeur d'orviétan) disait au public réuni, au moyen d'un gazouillement joyeux produit à l'aide d'une pratique cachée dans sa bouche (…)
Nerval, Fragments des Faux-saulniers, III.
21 Il tenait dans ses doigts un fragile instrument de métal, qu'il offrit le mieux possible aux regards de l'assistance en le faisant tourner lentement pour exposer alternativement toutes ses faces.
C'était une pratique semblable, en un peu plus grand, à ces jouets nasillards qui servent à copier la voix de Polichinelle.
Cuijper nous conta brièvement l'histoire de cette babiole, qui, inventée par lui, avait pu, en centuplant sa voix, ébranler jusque dans ses fondations le théâtre de la Monnaie à Bruxelles.
Raymond Roussel, Impressions d'Afrique, p. 101.
CONTR. Spéculation, théorie.
DÉR. Praticien, pratiquer.
————————
2. pratique [pʀatik] adj.
ÉTYM. 1370; bas lat. practicus.
1 a Qui concerne l'action, la transformation de la réalité extérieure par la volonté humaine. Pragmatique. || Philosophie spéculative et pratique (→ Nature, cit. 59, Descartes). || « Le principal attribut pratique de la raison » (→ Intelligence, cit. 9).Vx. || Science pratique : connaissance réglée ayant des effets pratiques (cf. la notion moderne de science appliquée). → Gnose, cit. 1. — L'expérimentation (cit. 1), base pratique de la méthode expérimentale. || « L'absolu doit être pratique » (→ 2. Idéal, cit. 12). || Problèmes théoriques et pratiques (→ Individu, cit. 7). || Le divorce (cit. 5) de la vie pratique et de la pensée théorique. || Valeurs pratiques (→ Jeu, cit. 3). || Applications littéraires et pratiques de l'idéologie (→ Idéologue, cit. 2).
1 Je m'habituai dès lors à suivre une règle singulière, c'est de prendre pour mes jugements pratiques le contre-pied exact de mes jugements théoriques, de ne regarder comme possible que ce qui contredisait mes aspirations.
Renan, Souvenirs d'enfance… Œ. compl., t. II, II, p. 783.
2 (…) les hommes manifestent aujourd'hui (…) la volonté de se poser dans le mode réel ou pratique de l'existence, par opposition au mode désintéressé ou métaphysique.
Julien Benda, la Trahison des clercs, p. 122.
(XXe). || Travaux pratiques (abrév. : T. P) : exercices d'application, dans l'enseignement d'une matière scientifique. || Cours et travaux pratiques.Exercices pratiques.
Phys. || Unités pratiques (en électricité : joule, watt, ampère, ohm, coulomb, volt, farad…).
b Utilitaire. Utile. || Fins pratiques des arts utilitaires (→ Art, cit. 2). || Inventions (cit. 5), recettes pratiques (→ Exprimer, cit. 14). || Procédé pratique ( aussi Profitable). || Intérêts (cit. 14) pratiques. Matériel. || Considérations pratiques (→ Négligeable, cit. 2). || Cette découverte n'aura peut-être aucun effet pratique ( aussi Réalisable).REM. Dans ce sens, pratique comporte parfois une nuance péjorative.
3 Quand vous reviendrez, on vous donnera un emploi qui vous fera peut-être entrer dans ce que le langage moderne appelle superbement « la vie pratique », c'est-à-dire dans toutes les platitudes, les niaiseries, les lâchetés de l'existence actuelle.
A. de Gobineau, Nouvelles asiatiques, p. 278.
4 (…) les clercs (…) ont inscrit au sommet des valeurs morales la possession des avantages concrets, de la force temporelle (…) et ont voué au mépris des hommes la poursuite des biens proprement spirituels, des valeurs non pratiques ou désintéressées.
Julien Benda, la Trahison des clercs, p. 178.
N. m. || Le pratique (→ 1. Panique, cit. 4). Praticité.
2 Philos. Qui détermine, prescrit la conduite. Normatif. || La Critique de la raison pratique, œuvre de Kant (succédant à la Critique de la raison pure).Qui concerne l'action, la pratique et les champs d'activité (liés aux conditions sociohistoriques) qui les structurent. || Ensembles pratiques (Sartre) : structures dont relèvent les actions humaines individuelles et collectives et les objets ou champs matériels sur lesquels la pratique exerce sa fonction totalisatrice. || Théorie des ensembles pratiques (sous-titre de la Critique de la raison dialectique).
3 Qui concerne le sens des réalités, l'aptitude à s'adapter aux situations concrètes et à défendre ses intérêts matériels. || Intelligence (cit. 13), sens pratique (→ Fourmi, cit. 5; pécule, cit. 2). || Les « passions pratiques » (Benda). || Incapacité pratique (→ Dépasser, cit. 14).
(XIXe). Cour. (Personnes). Qui a le sens du réel et de ses intérêts pratiques. || Un homme, une femme pratique. Concret, positif. → Honorer, cit. 3; perdre, cit. 31. || Un être exclusivement pratique (→ Négoce, cit. 4).
5 Pierrot, qui n'a rien d'un Clitandre,
Vide un flacon sans plus attendre,
Et, pratique, entame un pâté.
Verlaine, Fêtes galantes, « Pantomime ».
5.1 Dès qu'un peuple est sauvagement pratique, comme l'américain, il élit, pour guider ses pas, les plus fumeux et ignorants idéologues que l'univers ait jamais connus.
Giraudoux, Siegfried et le Limousin, p. 270.
Vx. Au courant de…, versé dans… || « Pratique dans les affaires » (La Bruyère, les Caractères, I, 3).
4 (Fin XIXe, cit. 5.2). Cour. Qui est ingénieux et efficace, bien adapté à son but. Commode, fonctionnel (→ Exister, cit. 14). || Un dispositif pratique. Maniable. || Instrument, outil pratique. || Système plus ou moins pratique (→ Numération, cit.). || C'est pratique, très pratique (→ Fourrer, cit. 11). || Un horaire pratique, peu pratique. || Ce livre, cette encyclopédie est (n'est pas) pratique.
5.2 (…) vous êtes un homme pratique.
— Excessivement pratique, dit le banquier; père pratique, tuteur pratique ! Je vous ai fait donner une éducation pratique !
A. Robida, le Vingtième Siècle, p. 13 (1883).
6 Cette revue est d'ailleurs fort bien conçue : quand on voit qu'elle est rédigée d'une façon vraiment pratique, quand on voit qu'on peut réellement y trouver ce qu'on cherche, on s'émerveille qu'elle soit faite par des Français.
Montherlant, les Lépreuses, I, V.
5 (D'Aubigné, in Wartburg). Mar. → Pratiquer (II., 2.). Qui connaît, qui fréquente un lieu (cf. Retz, in Littré).
N. m. (1771). Mar. || Un pratique : celui qui connaît bien (telle région, tels parages), par une fréquentation habituelle. || Il est préférable d'embouquer la passe avec un pratique la première fois.
CONTR. Théorique. — Abstrait, spéculatif. — Contemplatif, idéaliste, sentimental. — Incommode, malcommode.
DÉR. Praticité, pratiquement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • pratique — 1. (pra ti k ) s. f. 1°   L application des règles, des principes, par opposition à la théorie, qui en est la connaissance raisonnée. •   Je sais des gens de cour quelle est la politique ; J en connais mieux que lui la plus fine pratique, CORN.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • pratique — PRATIQUE. s. f. Usage, coustume, maniere, façon d agir receuë dans quelque pays. La pratique de ce pays là est telle que je vous le dis. c est la pratique des honnestes gens. Il se prend plus particulierement pour la Connoissance de la procedure …   Dictionnaire de l'Académie française

  • pratiqué — pratiqué, ée (pra ti ké, kée) part. passé de pratiquer. 1°   Sur qui l on a exercé des pratiques de subornation. •   Le duc du Maine mettrait le tout pour le tout, appuyé d un parlement aigri et pratiqué, SAINT SIMON 511, 8.    Cet homme était… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Pratique — Prat ique, n. [F.; cf. It. pratica, Sp. practica. See {Practice}.] 1. (Com.) Primarily, liberty of converse; intercourse; hence, a certificate, given after compliance with quarantine regulations, permitting a ship to land passengers and crew; a… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Pratique — is the license given to a ship to enter port on assurance from the captain to convince the authorities that he/she is free from contagious disease.A ship can signal a request for Pratique by flying a solid yellow square shaped flag. This yellow… …   Wikipedia

  • pratique — PRATIQUE: Supérieure à la théorie …   Dictionnaire des idées reçues

  • pratiqué — Pratiqué, [pratiqu]ée. part …   Dictionnaire de l'Académie française

  • pratique — [pra tēk′, prat′ik] n. [Fr < pratiquer < MFr practiquer: see PRACTICE] permission to do business at a port, granted to a ship that has complied with quarantine or health regulations …   English World dictionary

  • PRATIQUE — s. f. T. didactique. Il signifie, en parlant D art ou de science, L application, l usage des règles et des principes ; par opposition à Théorie, qui en est la connaissance raisonnée. La pratique ne répond pas toujours à la théorie. Cet artiste… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • PRATIQUE — n. f. Il signifie, en parlant d’Art ou de science, l’Application, l’usage des règles et des principes, par opposition à Théorie, qui en est la connaissance raisonnée. La pratique ne répond pas toujours à la théorie. Il a de la pratique. Mettre en …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.